L’innovation IT made in France

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

L’Etat choisit les microcapteurs SilMach pour la sécurité des ponts

Dans le cadre de France 2030, l’État fait appel à SilMach pour veiller sur ses Ouvrages d’Art grâce à ses microcapteurs

France 2030 retient SilMach et son consortium dans le cadre du projet SIRCAPASS : Surveillance des Infrastructures Routières par Capteurs Passifs pour déployer ses micro capteurs, sans énergie, sur des ouvrages d’art avec pour objectif de veiller sur l’état des infrastructures et la sécurité des Français. Les cas d’usage adressés concernent la détection de choc, le suivi en fatigue, la surcharge exceptionnelle et le suivi de fissure. SIRCAPASS se voit doté d’une participation de France 2030 de l’ordre de 1700 000 €. BPI France qui pilote le plan France 2030 à pour mission d’identifier et d’accompagner des projets capables d’accélérer l’émergence, l’industrialisation et la croissance de startups autour de projets porteurs, créateurs de valeur et de compétitivité pour l’économie française contribuant aux transitions énergétiques, écologiques et numériques.

A la tête d’un consortium d’entreprises constituées de AIA Ingénierie, Cerema et Inria, soutenu par Vinci Autoroutes, des départements de la Loire Atlantique, du Puy De Dôme et du Conseil départemental de Haute Garonne, le projet SIRCAPASS répond à des enjeux cruciaux pour la France sur son territoire national. Suite à l’instruction par un comité d’expertise indépendant, le Premier ministre a annoncé attribuer à SIRCAPASS une une participation de France 2030 pouvant aller jusqu’à 1709 836 €.

La deeptech de Besançon s’associe ainsi à des acteurs clés afin de déployer sur des ouvrages d’arts sa technologie unique au monde. Cette nouvelle génération de capteurs micromécaniques MEMS hybrides fonctionne sans électronique, sans source d’énergie et peut enregistrer des événements cruciaux dans la vie d’une structure qui peuvent porter atteinte à son intégrité structurelle.

La France se dote ainsi d’une solution qui permet de veiller au bon état de ses ouvrages d’art. De Gêne à Mirepoix, des drames collectifs ont pu démontrer l’importance d’une veille technologique active. La France fait figure de pionnière dans le domaine de la surveillance innovante éco-responsable au service de la sûreté de tous.

“France 2030 marque une étape cruciale dans le développement de SilMach. Nous sommes fiers de pouvoir mener ce consortium public privé avec des acteurs clefs capables d’apporter une solution technologique à la sécurité des Français et de notre économie” s’enthousiasme Pierre-François Louvigné, Co-CEO

“Nous poursuivons notre développement avec des entreprises stratégiques avec lesquelles nous formons un consortium vertueux à forte valeur ajoutée. Tout le monde connaît le coût humain et économique que provoque l’effondrement d’un pont. Nos innovations sont là pour apporter une réponse nouvelle à un enjeu sociétal majeur” déclare Jean-Baptiste Carnet, Co-CEO

Une approche technologique multi facette à forte valeur ajoutée

  • Une promesse comblant un manque exprimé: Avec près de 250,000 ponts la France dispose d’une quantité d’ouvrages dont la veille était jusqu’alors assurée par des vérifications humaines. La surveillance prévisionnelle des ponts va désormais pouvoir se reposer sur l’instrumentation et passer d’une approche curative à une veille préventive dynamique. L’offre SICAPASS apporte une solution simple et généralisable à faible impact carbone. SIRCAPASS apporte des outils et des méthodes de surveillance capables de mettre en place une métrique pour un meilleur entretien et une meilleure sécurité.

 

  • Une offre actuelle inadaptée à la surveillance prévisionnelle: La vigilance permanente sur des très longue durée assurée jusqu’alors par l’engagement de moyens conséquents et exigeants en termes de maintien en conditions opérationnelles se mue en une solution adaptée, transposable et bâtie autour d’une data simple d’accès. L’automatisation rendue accessible par l’apport technologique des membres du consortium permet un déploiement rapide visant à faire remonter l’apparition d’événements critiques qui peuvent survenir sur les ponts tout en diminuant les coûts opérationnels et en se concentrant sur les données qui comptent véritablement.
    En mettant en place un outil générique de surveillance préventive destiné aux gestionnaires, la solution SIRCAPASS permet une surveillance opérationnelle des ouvrages d’art sur de très longues durées et avec une grande économie de moyens.

 

  • Une création de valeur pour l’économie : La mise en place d’outils et de méthodes de surveillance des structures génériques de SIRCAPASS ouvre la voie à un large déploiement sur le parc de ponts en France. En apportant une sécurité accrue sur la durée, SIRCAPASS permet à l’ensemble des acteurs engagés dans la sécurité des ponts d’optimiser leurs ressources et de prévenir à l’effondrement de structures aux conséquences humaines et économiques catastrophiques.

 

  • Une réponse à des enjeux forts : L’État, les sociétés concessionnaires d’autoroutes et les collectivités territoriales engagent des moyens considérables pour la sécurité des français et de l’industrie du transport afin d’assurer la sécurité de circulation des biens et des personnes. SIRCAPASS apporte une solution efficiente, homogène capable de répondre en continu aux besoins des gestionnaires dans le respect des réglementations applicables.

 

  • Un consortium d’entreprises incontournables : SilMach a su fédérer autour de son approche un consortium de partenaires référents dans leur domaines d’expertise, chacun contribuant à créer une offre de produits et services optimisés vis-à-vis des besoins opérationnels de gestionnaires d’ouvrage d’art.

 

  • Une technologie simple à déployer avec une empreinte carbone quasi nulle: Avec sa technologie de microcapteurs sans énergie, SilMach se focalise sur les micro données essentielles pour assurer la surveillance des ouvrages. Ainsi, les microcapteurs se concentrent sur la détection et le comptage d’événements pouvant directement impacter la sûreté des structures. Ces microdonnées ciblées apportent une économie considérable en empreinte carbone comparées aux approches alimentées en énergie tout en garantissant sur surveillance 24h/24 7j/7.

 

  • Une maîtrise des données essentielles et pérennes : Capteurs micromécaniques et briques communicantes apportent une solution industrialisable directement déployable de façon pérenne. La mémorisation des événements étant capitalisée à chaque instant au niveau du capteur lui-même, la technologie de SilMach garantit l’accès permanent à l’information contenue dans les capteurs en duplication des données collectées et transmises à distance. Cette “mémoire mécanique” perpétuelle est la garantie de toujours revenir à la donnée brute dans un format directement exploitable.

 

  • La détection d’événements critiques : Les cas d’usage retenus dans le projet SIRCAPASS adressent des grandes thématique de la surveillance des structures au coeur des préoccupations des gestionnaires à savoir: fatigue mécanique, ouverture de joints et de fissures, surcharge de véhicules, ruptures de câbles, détection de chocs etc. En tant que de besoin, l’information est remontée via des moyens de transmission des microdonnées à distance. L’extrême efficience de la collecte des données couplée à la grande fiabilité de la détection, sans risque de dérive, est assurément l’une des caractéristiques essentielles qui font de SIRCAPASS un game changer dans le domaine de la surveillance des ouvrages d’art.

SCC rejoint les partenaires officiels de Paris 2024