L’innovation IT made in France

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Co-innover, un axe de compétitivité stratégique

L’innovation est incontestablement un marqueur de compétitivité stratégique pour l’ensemble des entreprises. Dans ce contexte, ces dernières investissent massivement des sommes conséquentes pour développer leurs offres et services et se distinguer sur des marchés toujours plus exigeants et concurrentiels. Cela est vrai dans toutes les industries, mais encore plus dans celles à très forte valeur ajoutée à l’image des technologies et de la cybersécurité qui nécessitent de mobiliser des ressources  toujours plus importantes.

Créer de véritables champions industriels

Nombre d’acteurs de la tech française à la pointe de l’innovation font partie de la famille des startups et des PME. Si leur agilité et leur savoir-faire leur permettent d’atteindre un niveau d’excellence certain, ces dernières font tout de même parfois face à un obstacle : la taille critique et les ressources financières dont peuvent se prévaloir de plus grandes structures, souvent anglo-saxonnes. Pourtant, ces dernières n’offrent pas nécessairement plus et dans certains cas ne peuvent être utilisées, notamment dans le cadre de problématiques réglementaires (cela est souvent le cas dans le domaine de la cybersécurité).

Offrir des réponses intégrées sur des sujets d’expertise

C’est dans ce contexte qu’une tendance semble aujourd’hui se développer à grande échelle dans l’écosystème des startups françaises du secteur de la technologie. Ces initiatives dépassent aujourd’hui le cadre de simples partenariats d’affichage pour devenir de véritables alliances industrielles techniques et commerciales.

On notera également que de nouvelles formes de collaboration plus poussées existent. Très concrètement, cela prend la forme de programmes de Recherche et Développement communs qui mutualisent les ressources et expertises technologiques de différents acteurs pour offrir une réponse unique à un besoin du marché.

Un renouveau des approches commerciales

Fort de ces éléments, il apparait que les notions de compétitions traditionnelles et d’environnement concurrentiel évoluent. De fait, le regroupement d’expertises complémentaires et l’union des forces et des savoirs deviennent un nouvel atout au service des startups. Elles pourront ainsi rivaliser avec les plus grandes organisations en proposant des réponses industrielles qui répondent aux usages les plus complexes et dans des secteurs exigeants à l’image de ceux de la défense, de l’industrie ou encore de l’énergie.

 

Par Christophe BOUREL, CEO de Tyrex et Xavier FACELINA, CEO de SECLAB

 

 

SCC rejoint les partenaires officiels de Paris 2024